Quelques observations sur la ponctuation des éditions critiques des troubadours