Un poème d’Anatole France à la fin du Second Empire