Comment les apprenants s’approprient-ils la morphologie verbale du français ?