Henry Céard, 'Une Belle Journée', ou l'empire de l'ennui