recensione di: M. Aurell, La vielle et l'epée. Troubadours et politique en Provence au XIIIe siècle, Paris 1989